Vous envisagez d’investir dans l’immobilier locatif afin de générer des revenus complémentaires ou pour vous constituer un patrimoine, mais vous n’avez pas d’apport ? Selon certaines conditions et dans certains cas, il vous est possible de faire un investissement locatif sans apport.

D’une manière générale, l’investissement locatif est considéré comme le remède des placements et investissements d’argent. Pourtant, investir lorsque l’on n’a pas d’apport conséquent constitue un frein à l’emprunt bancaire. Il n’est pas étonnant si nombreux sont ceux qui se démobilisent avant même de s’adresser à leur banquier d’une telle faisabilité. L’investissement locatif sans apport est possible, mais sous certaines conditions.

Investissement locatif sans apport : les conditions préalables

Dans la création de votre budget, votre capacité d’apport se rapporte à votre possibilité de financer un achat immobilier en liquidités. C’est cette capacité d’apport qui va vous permettre d’avoir des conditions de prêt plus avantageuses, car l’institution financière qui va vous accorder le crédit sera rassurée par cet apport complémentaire et préalable.

Dans l’absolu des cas, il est possible d’emprunter  la somme globale qui correspond à l’acquisition, incluant les frais de notaire. Il s’agit d’un emprunt estimé à 110% de la valeur du bien ambitionné. Cependant, afin d’obtenir l’aval de la banque, il est judicieux d’avoir des arguments solides auprès de son banquier. Voici les conditions requises pour un investissement locatif sans apport :

  • Avoir un revenu stable : un revenu d’entrepreneur stable ou un CDI sur plusieurs années
  • Avoir moins de 40 ans : il ne s’agit pas d’une condition éliminatoire, mais banques sont prédisposées à prêter à des personnes jeunes sans apport et les assurances de prêt sont moins chers à moins de 40 ans
  • Disposer d’une épargne : l’épargne n’est pas essentielle, mais constitue un point positif dans le cadre d’un emprunt sans apport
  • Bien gérer son compte bancaire : si vous êtes souvent à découvert voire en dépassement, vos chances d’avoir un emprunt sont minimes. Pour ce faire, une gestion de compte saine constitue un pré requis obligatoire

Investissement locatif sans apport : bien choisir le bien immobilier

Un investissement locatif soigné est un placement immobilier bien préparé, parce qu’il s’agit d’un investissement locatif sans apport. Ainsi, votre projet doit convaincre l’organisme prêteur, en plus de vos objectifs à atteindre.

Après avoir défini un cadre budgétaire concret et pratique, il est indispensable de suivre toutes les étapes pour permettre un bon placement immobilier. Cela commence par le choix du bien, ainsi que de son emplacement.

Puisqu’il s’agit d’un investissement locatif sans apport, vous devez vous concentrer sur des biens de petites surfaces sans avoir à liarder sur  la qualité du bien et de son emplacement, au risque de ne pas réussir votre investissement immobilier locatif.

L’emplacement est un critère capital et un point décisif pour pouvoir attirer l’attention de la banque. Ainsi, pour faire le meilleur choix et convaincre la banque de financer votre projet, n’oubliez pas de mentionner cet aspect en prétextant que vous ne disposez pas des moyens financiers.

Investissement locatif sans apport : obtention du prêt

Pour que votre prêt sans apport soit accordé, vous devez constituer un projet solide et concret financièrement, mais surtout qualitativement. La banque peut ainsi déjà avoir un regard positif. C’est, ensuite, à votre capacité d’emprunt qu’il va s’intéresser.

C’est par le rapport entre vos dépenses habituelles et vos recettes que sera établi le taux d’endettement. Généralement, ce taux est limité  à 33% de vos revenus, avec ou sans apport, pour éviter les situations de surendettement. Justifier de revenus réguliers depuis plusieurs années constitue un atout considérable.