L’an dernier, le marché de l’immobilier a été un marché record, les gains étant en partie attribuables au resserrement des stocks et aux taux hypothécaires excessivement bas. Dans certaines régions, le prix des habitations a augmenté de plus de 10 % en moyenne.

Ainsi, le moment est encore propice pour investir dans l’immobilier, car il est probable que la croissance s’accélère, mais il y a aussi plus de façons que jamais d’investir dans le logement sans avoir à s’occuper de la gestion et des travaux de construction.

Investir dans des FNB immobiliers

Un fonds négocié en bourse, aussi connu sous le nom de FNB, est un regroupement d’actions ou d’obligations dans un seul fonds. Les FNB sont semblables aux fonds indiciels et aux fonds communs de placement du fait qu’ils sont assortis de la même grande diversification et de faibles coûts dans l’ensemble.

Si vous souhaitez réaliser un investissement locatif intelligent, mais que vous voulez aussi diversifier vos placements, investir dans un FNB à thème immobilier peut s’avérer une bonne idée. Le VNQ de Vanguard, par exemple, est un FNB immobilier qui investit dans des actions émises par des fiducies de placement immobilier (FPI) qui achètent des immeubles de bureaux, des hôtels et d’autres types de propriétés. IYR est un autre FNB immobilier qui fonctionne de la même façon puisqu’il offre un accès ciblé à des actions immobilières et à des fonds de placement immobilier.

Investir dans les FPI

Les consommateurs investissent dans les FPI pour la même raison qu’ils investissent dans les FNB et les fonds communs de placement immobiliers. Ils veulent investir dans l’immobilier sans détenir de biens matériels. Les FPI vous permettent de faire exactement cela tout en diversifiant vos avoirs en fonction du type de catégorie immobilière dans laquelle chaque FPI investit.

Investir dans une société axée sur l’immobilier

Il existe de nombreuses sociétés qui possèdent et gèrent des biens immobiliers sans exercer leurs activités à titre de FPI. La différence, c’est que vous devrez creuser pour les trouver et qu’ils pourraient payer un dividende inférieur à celui d’un FPI.

Les sociétés axées sur l’immobilier peuvent inclure des hôtels, des exploitants de centres de villégiature, des sociétés de multipropriété en temps partagé et des promoteurs immobiliers commerciaux, par exemple. Assurez-vous de faire preuve de diligence raisonnable avant d’acheter des actions de sociétés individuelles, mais cette option peut constituer un bon choix si vous souhaitez être exposé à un type spécifique d’investissement locatif intelligent et avoir le temps de rechercher des données historiques, et d’autres détails.

Investir dans l’immobilier en ligne

Enfin et surtout, n’oubliez pas toutes les nouvelles entreprises qui ont fait leur apparition pour aider les investisseurs à s’impliquer dans l’immobilier sans se salir les mains. Des sites Web comme Fundrise et RealtyShares vous permettent d’investir dans des placements immobiliers commerciaux ou résidentiels et de recevoir des distributions de flux de trésorerie en retour.

Investir dans l’une ou l’autre société est semblable à investir dans des FPI, car votre argent est mis en commun avec celui d’autres investisseurs qui profitent de la plateforme. L’argent que vous investissez peut servir à l’achat d’une propriété résidentielle, d’un immeuble commercial, d’un immeuble d’appartements et plus encore. En fin de compte, vous profitez des dividendes et des distributions et de l’appréciation à long terme des propriétés que vous « possédez ».

Bien que ni l’une ni l’autre de ces sociétés n’existe depuis longtemps, elles ont toutes les deux obtenu de bons résultats jusqu’à présent. Fundrise a rapporté en moyenne 11,4 % des euros investis en 2017, déduction faite des frais, et il n’est pas nécessaire d’être un investisseur qualifié pour ouvrir un compte.